LA PLACE DU « KAOLIN » DANS L’UNIVERS CULTUREL DES BALENGOU (OUEST CAMEROUN)

Par AIME FANGANG

                 Le mémoire d’Aimé FANGANG illustre les bienfaits de la « terre », une terre pas comme les autres, une terre qui sauve la vie, une terre qui envoie, les enfants à l’école, une terre qui aide les époux en difficulté.

            LA PLACE DU « KAOLIN » DANS L’UNIVERS CULTUREL DES BALENGOU (OUEST CAMEROUN) c’est 118 pages de présentations de l’exploitation du KAOLIN en terre Bamiléké. A travers cette présentation, il remonte le processus d’extraction, de conservation et de transformation du KAOLIN.

            Ce travail est une mise en évidence de la terre comme bien nutritionnelle à travers ses vertus, aussi il sert à la décoration de maison.                                                                            

                                                                                                                                une maison en kaolin

maison_en_kaolin

                                       

UN CLICK SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

    Pour le trouver, rendez- vous à la bibliothèque du Département d’anthropologie de l’université de Yaoundé I

NB : kaolin vient du chinois « kao lin »= collines de chine. Il est différent du Kalaba (du Nigeria très collante). C’est une argile blanche, très pure qui sert à faire la faÏence et la porcelaine. Il provient de l’altération des roches volcaniques constituées de silice et d’alumine.